Les fantaisies de la Sirène

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Et s'ils parlaient ... suite 1

Pendant que je nettoie en me léchant avec ardeur mes pattes et mon ventre mouillés par la pluie et sur lesquels il me reste un peu de boue et une odeur peu agréable, il me vient à l’idée (si si les chiens pensent) une autre bizarrerie : il faut qu’ils changent sans cesse de fourrure. Ils ne savent même pas se la laver et pourtant ils ont une langue, non ?

Ma maîtresse rentre du travail (tiens il faudra que je vous parle aussi de ce truc : « le travail ») et elle enlève une partie de ces différentes épaisseurs. Elle les installe sur des cintres et les range dans son placard. Pourquoi ne les garde-t-elle pas ? Peut-être les enfile-t-elle pour se déguiser ? Oui !!! Ce doit être cela.

Nous les animaux quand on ne veut pas être repérés par un prédateur, l’une de nos techniques est de nous rouler dans quelque chose de bien odorant pour que notre odeur disparaisse. Le plus efficace est quand même la bouse de vache bien fraîche.

Et là, je dois reconnaitre qu’en ville ce n’est pas facile à trouver, même que je n’en ai jamais reniflé.

Donc elle s’habille, vaporise ses vêtements avec un flacon différent en fonction, sans doute, de sa destination. Oui là tout est clair et c’est pour cela qu’elle les passe ensuite dans cette machine dite « à laver ».

Bon finalement, c’est juste une question de technique. Comme les humains ne marchent que sur deux pattes, c’est plus simple pour eux que de se rouler par terre.

Voilà ma toilette est faite. Je me relève et la rejoins dans la cuisine.

A suivre

Commentaires

1. Le vendredi 16 octobre 2015, 19:31 par Gevaudan

Nos amis à quatre pattes
Sans nul doute nous épatent.
Sans rien dire ils nous observent,
Peut être même qu'ils en rêvent..

Ces petite bêtes sont dans nos coeurs
Ils ont bien gagné nos faveurs.
Ils sont les gardiens de nos nuits,
Avec eux jamais on ne s'ennuie.

De nos habitudes ils connaissent tout,
Quand ils nous arrivent un de mou,
Nous regardons vivre nos toutous,
Qui nous aiment comme des fous !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://les-fantaisies-de-la-sirene.fr/index.php?trackback/102

Fil des commentaires de ce billet